Présidente des Jeunes PLR Vaudois
Conseillère communale PLR Lausanne
Présidente des Jeunes PLR Vaudois
Conseillère communale PLR Lausanne

A propos

Lausanne 22 ans, juriste

Fonctions politiques

  • Présidente des Jeunes PLR Vaudois depuis mai 2022.
  • Conseillère communale à Lausanne depuis juillet 2021 (élue à 19 ans). Membre de la commission des finances
  • Coprésidente de l’initiative populaire cantonale Davantage de pouvoir d’achat pour la population vaudoise (augmentation des déductions fiscales liées aux primes d’assurance maladie).

  • Membre du comité d’initiative Stop au blackout (initiative populaire fédérale en cours de récolte).

Aspects professionnels

  • Je termine mon master en droit général (mention droit pénal) et travaille dans une Etude d’avocat.

Ancienne sportive de compétition

  • Double championne suisse de Twirling bâton.

Thèmes

Nucléaire

Politique énergétique – Oui au Nucléaire

Le nucléaire nous permet d’assurer l’approvisionnement énergétique et atteindre nos objectifs climatiques, tout cela sans impacter le porte-monnaie de la classe moyenne.

Position

La Suisse a des objectifs climatiques ambitieux mais indispensables. Pour les atteindre, un effort collectif sera sans aucun doute nécessaire, mais cela ne doit en aucun cas se répercuter exclusivement sur le porte-monnaie de la classe moyenne.

C’est pourquoi nous devons miser sur une pluralité de production d’énergie. Les énergies renouvelables doivent être développées plus efficacement, en particulier en accélérant les procédures et les moyens pour optimiser la production d’énergies éolienne, photovoltaïque et hydraulique.

Néanmoins, cela ne sera pas suffisant. Si nous souhaitons éviter que la classe moyenne passe constamment à la caisse plus que les autres, il faut avoir une vision globale de production énergétique. Ainsi, le nucléaire apparaît comme l’une des meilleures solutions: une production en grosse quantité et de manière continue, respectueuse de l’environnement et sécurisée grâce aux nouvelles technologies auxquelles nous pouvons faire confiance.

Le respect de l’environnement et la stabilité financière doivent nous guider dans la recherche de solutions sur le moyen et long terme. Notre approvisionnement énergétique en dépend. Ainsi, il convient d’apprécier les modes de production d’énergie précités comme un ensemble de solutions permettant de répondre à nos volontés climatiques.

En somme, une véritable transition énergétique ambitieuse, nécessaire et financièrement acceptable ne peut se réaliser sans le nucléaire.

Congé parental

Politique familiale – instaurons un congé parental

Le congé parental de seize semaines permet une véritable égalité entre les parents et le respect de la liberté individuelle. De plus, son financement est déjà assuré, par le système actuel prévu.

Position

L’État ne doit pas s’immiscer dans la vie privée des personnes. Il s’agit du respect de la liberté individuelle, qui est une valeur fondamentale de notre état démocratique.

La Suisse a la chance d’avoir un congé maternité fort, permettant aux mères de bénéficier de quatorze semaines de congé après la naissance de leur enfant. Les pères ont depuis peu également droit à un congé, de deux semaines quant à lui. En somme, les deux parents bénéficient de seize semaines pour profiter des premiers jours de leur enfant, période primordiale pour la famille.

Le congé parental permet d’assurer une véritable égalité entre les parents. En effet, il ne doit pas revenir à l’État le choix de la durée de congé de chaque parent. Il s’agit avant tout de respect de la liberté individuelle. Le congé parental répond également à la pluralité des formes de parentalité et de familles qui existe actuellement. De plus, instaurer un tel congé favorise la conciliation vie professionnelle et vie privée.

La durée du congé parental dépend tout de même de son financement. Il est évident que l’allongement de la durée du congé est synonyme de financement supplémentaire. Or, la Confédération a déjà des dépenses en matière de prestations sociales élevées à CHF 207 milliards. Si l’on doit augmenter les prestations APG, les employeurs et employés devront passer à la caisse. Augmenter les cotisations sociales n’est pas envisageable, les cotisations sociales pesant déjà lourd. Le système actuel est suffisamment généreux.

En somme, il convient d’instaurer un congé parental de seize semaines, à répartir librement entre les parents (huit semaines toutefois doivent être prises par la mère, en respect à la législation fédérale et internationale). Ainsi, la durée correspond exactement à la situation actuelle et ne nécessite pas de financement supplémentaire.

Pouvoir d’achat

Soutenons la classe moyenne

La classe moyenne ne doit pas être toujours celle qui passe à la caisse. Prenons des mesures efficaces en sa faveur, notamment en termes de coûts de la santé, de fiscalité et de prévoyance professionnelle.

Position

Ces dernières années sont remplies de crises et défis majeurs. Il en sera de même les années à venir. La crise sanitaire, la guerre en Ukraine et les risques de pénurie énergétiques ainsi que l’inflation ont particulièrement marqué nos derniers mois. Nous devons y faire face, il en va de soi. Néanmoins, nous devons avoir conscience que cela a un impact fort sur la population, en particulier la classe moyenne. Vous savez, cette classe sociale qui gagne trop pour bénéficier d’aides étatiques mais ne gagne pas suffisamment pour terminer les mois sereinement. Oui, celle-ci a de la peine, en particulier ces derniers temps. Il convient donc d’aider cette partie de la population.

Évidemment, il ne faut pas oublier les personnes précarisées. Néanmoins, celles-ci sont déjà soutenues par les mesures sociales mises en place par la Confédération, les cantons et les communes. La classe moyenne, elle, n’est pas encore suffisamment soutenue. Actuellement, elle paie surtout pour aider les autres et faire face aux crises, parfois (souvent) à son détriment.
Il est temps de mettre en place des mesures claires afin de venir en aide à la classe moyenne.

Tout d’abord, les coûts de la santé représentent un enjeu. Les primes maladies ne font qu’augmenter et représentent un coût considérable dans le budget des ménages. Afin de réduire les primes, il est nécessaire d’agir sur les coûts de la santé. Prescrire de manière systématique le générique le moins cher et éviter les doublons administratifs et médicaux permettent, par exemple, d’agir directement sur les coûts de la santé et de ce fait réduit les primes. Il est également indispensable de renforcer le rôle des médecins généralistes et des pharmaciens.

La fiscalité aussi pèse lourd. Il est urgent d’instaurer l’imposition individuelle. En effet, il n’est plus tolérable que les couples mariés soient défavorisés fiscalement du simple fait de leur statut à l’état civil. Les époux doivent être taxés individuellement. Ainsi leurs revenus ne seraient pas accumulés et le risque de passer au barème supérieur du simple fait du mariage ne pèserait plus.

Finalement, il est primordial d’assurer des retraites dignes de ce nom. Les personnes, qui ont travaillé durant plusieurs dizaines d’années, doivent pouvoir bénéficier à la fin de leur vie professionnelle d’un juste retour. Assurer le financement de l’AVS est un enjeu majeur. AVS21 a permis de faire un grand pas en avant. La LPP doit également être assurée. A ce titre, il convient de supprimer la déduction de coordination afin d’assurer une égalité de traitement en particulier pour des personnes travaillant à temps partiel.

Médias

19h30, RTS – Nucléaire, 28.05.2023 
24h, L’invitée: Le nucléaire, énergie indispensable pour une véritable transition énergétique, 26.04.2023
Forum, RTS – congé parental, 18.04.2023
Forum RTS – LPPPL (crédit de 50mio Lausanne), 29.03.2023 
Voir plus

Article 24heures – gare Lausanne, 1.03.2023: Lire

Interview Blick – gare Lausanne, 1.02.2023: LIRE

Mise au point – Nucléaire, 18.09.2022 : VOIR

Interview Radios Chablais – éducation civique, 6.09.2022: Ecouter

Forum RTS – financement climat, 17.08.2022 : Voir

LFM – aboutissement initiative, 27.03.2022 : Ecouter

Article 24heures – aboutissement initiative, 3.03.2022 : Lire

Interview Radio Chablais – aboutissement initiative, 3.03.2022 : Ecouter

Article 24heures – cours d’école, 16.02.2022 : Lire

Invitée Lausanne Cités – lancement initiative, 15.11.2021 : Lire

Interview Radio Chablais – lancement initiative, 5.11.2021 : Ecouter

Article 24heure – lancement initiative, 4.11.2021 : Lire

Interview RTS – lancement initiative, 4.11.2021 : Voir

Interview Blick – lancement initiative, 4.11.2021 : Lire

Forum – candidature Luisier, 8.07.2021 : Voir

Pour me soutenir

Compte / Payable à

CH13 0900 0000 1730 6964 0, Jeunes Libéraux-Radicaux VD, Place de la Riponne 1, 1005 Lausanne

Référence: RF32 PAULINE BLANC EF23

Ou QR code à scanner sur votre application bancaire.

Ou virement par Twint

Merci de tout coeur pour votre soutien!